Tag Archives: Waadtland

Allgemein Bedrohung Schussabgabe Schweiz

Bex VD: Un homme mortellement blessé par la police

Dans la nuit de dimanche, deux patrouilles de la Police du Chablais sont intervenues dans un immeuble de Bex pour identifier un locataire perturbé. Alors que l’individu se ruait sur les policiers avec un couteau à la main, un agent de police a fait usage de son arme et l’a blessé. Malgré les soins prodigués par les policiers puis les secouristes appelés en renfort, la personne est décédée sur place. Le Ministère public a ouvert une instruction pénale.

Dimanche 6 novembre 2016, vers 22h10, un habitant d’un immeuble à Bex a fait appel à la police car un autre locataire, apparemment perturbé, avait enfoncé la porte d’un appartement situé au-dessus de son propre logement. Deux patrouilles de la Police du Chablais se sont rendues sur place et sont entrées en contact avec l’individu, un ressortissant de la République démocratique du Congo (RDC) âgé de 27 ans. L’individu est ressorti armé d’un couteau de cuisine, courant en direction des policiers dans la cage d’escalier. Après avoir fait la sommation « stop police », un caporal de la Police du Chablais a fait usage de son arme de service, tirant à plusieurs reprises en direction de l’agresseur. Blessé, l’homme a été immédiatement pris en charge par les policiers qui ont fait appel aux services sanitaires. L’homme a perdu connaissance et les policiers ont commencé un massage cardiaque qui a été poursuivi par les ambulanciers et le médecin du SMUR, ainsi que celui de la REGA. L’homme est décédé sur place, des suites de ses blessures.

Le Procureur de service s’est rendu sur les lieux et a ouvert une instruction pénale afin d’établir les circonstances exactes ayant conduit au décès de cet homme. Il a entendu le caporal qui a fait usage de son arme et les quatre autres intervenants ont également été entendus par les enquêteurs. Les investigations sont menées par les inspecteurs de la police de sûreté, avec l’appui des médecins légistes du CURML et des spécialistes de l’Identité judiciaire. Plusieurs patrouilles de la Gendarmerie sont également intervenues sur les lieux pour prendre les premières mesures d’enquête. La prise en charge sanitaire a été assuré par les ambulanciers du Chablais, le SMUR de Monthey et l’équipage d’un hélicoptère de la REGA.

Pressemitteilung der Kantonspolizei Waadtland vom 07.11.2016

http://www.nzz.ch/panorama/aktuelle-themen/kanton-waadt-eine-person-bei-polizeieinsatz-in-bex-umgekommen-ld.126818

Allgemein Physische Gewalt Schweiz Verletzt

Payerne (Le Vaud): Bagarre et violences contre fonctionnaires

Dimanche 26.06.2017, aux environs de 0h40, une bagarre a dégénéré à Payerne. Un gendarme a été blessé et une voiture de police endommagée.

Dimanche vers 0h30, la centrale du 117 à la Blécherette a été informée qu’une bagarre avait lieu à Payerne à la rue Guillermaux. Une patrouille de gendarmerie a été dépêchée sur place. Dans un premier temps, les deux personnes en conflit ont pu être séparées. Une deuxième bagarre s’est alors soudainement déclarée à quelques mètres de la première. Les gendarmes se sont interposés. Un des protagonistes s’en est alors pris directement à l’un des policiers qui a été légèrement blessé. L’agresseur a pu être maîtrisé grâce à l’intervention de collègues venus en renfort. D’autres personnes se sont alors montrées agressives à l’encontre des policiers. Finalement, les gendarmes ont pu évacuer l’auteur en voiture, non sans avoir vu la vitre d’un de leur véhicule brisée par un jet de pierre.

L’agresseur âgé de 22 ans, originaire du Portugal et domicilié à Ste-Croix, a été transféré dans des locaux de police pour être entendu par la procureure de service.

Le gendarme légèrement blessé s’est rendu à l’hôpital pour des contrôles.

Bulletin de presse de la police cantonale vaudoise du 26.06.2016

Allgemein Angriff Bewerfen Schweiz

Lausanne VD: Verletzte bei Massenschlägerei

Une grosse bagarre a éclaté cette nuit au centre ville de Lausanne à l’intérieur du Loft impliquant entre cent et cent cinquante personnes. La Police de Lausanne s’est immédiatement rendue sur place, puis elle a été renforcée par des patrouilles de la Police cantonale. La bagarre s’est poursuivie à l’extérieur de l’établissement où des personnes ont jeté des bouteilles contre les forces de l’ordre et une heure plus tard la bagarre a repris à la gare, dans le passage sous-voie. Au total 50 policiers dont 22 gendarmes sont intervenus. Trois personnes ont été blessées, dont 2 conduites au CHUV. Un homme impliqué dans la bagarre s’est servi d’un méga spray contre un policier, il a été interpellé et auditionné par le procureur de service.

Une grosse bagarre a éclaté cette nuit vers 3h40 au centre ville de Lausanne à l’intérieur du Loft impliquant entre cent et cent cinquante personnes. Alertée par le service de la sécurité de l’établissement, la Police de Lausanne s’est immédiatement rendue sur place. Devant l’ampleur de l’évènement, des renforts ont été demandés à la Police cantonale qui a rapidement pu envoyer 22 gendarmes. La bagarre s’est poursuivie à l’extérieur de l’établissement sur la place Bel-Air et sur la rue des Terreaux où des personnes ont jeté des bouteilles contre les forces de l’ordre. Un homme impliqué dans la bagarre s’est servi d’un méga spray contre un policier.

La Police a rétabli le calme dans ce périmètre et des groupuscules se sont ensuite dispersés dans la ville. Une heure plus tard la bagarre a repris à la gare, dans le passage sous-voie. La Gendarmerie est intervenue alors en premier échelon, avec l’appui de la Police de Lausanne.

Au total 50 policiers dont 22 gendarmes ont été sollicités lors de cette opération.

Trois personnes ont été blessées, dont 2 conduites au CHUV. Trois personnes ont été interpellées dont deux ont été relâchées. Un homme impliqué dans la bagarre s’est servi d’un méga spray contre un policier, il a été interpellé et auditionné par le procureur de service qui a ouvert une instruction pénale notamment pour violence contre fonctionnaire.

Quelle: PM der Kantonspolizei Waadtland vom 17.03.2013

Bei einer Massenschlägerei vor einer Disco in Lausanne kam es zu Übergriffen auf Polizisten:

„Polizisten, die für Ruhe sorgen wollten, wurden mit Flaschen beworfen. Eine Person attackierte die Ordnungshüter mit einem Spray.“

Quelle und mehr Übersetzung:
Online-Artikel auf südostschweiz.ch vom 17.03.2013
http://www.suedostschweiz.ch/boulevard/verletzte-bei-massenschlaegerei-lausanne

Allgemein Gefährden Schussabgabe Schweiz

Montreux VD: Tödlicher Schusswaffengebrauch nach Verfolgungsjagd

FREITAG, 21. SEPTEMBER 2012, Die Untersuchungen der Ermittler der Sicherheitspolizei im Waadtland, unter der Leitung des zentralen Oberstaatsanwalt, halfen, eine Reihe von Elementen genauer zu etablieren.

Der Mann, der  von der Polizei in Montreux erschossen wurde, wurde formell identifiziert. Es ist in der Tat ein Schweizer, 45 Jahre alt und lebt in Leytron im Wallis. Während seiner Festnahme auf der Avenue du Casino wurden neun Schüsse von der Polizei abgegeben. Fünf Schüsse trafen den Mann und verwundeten ihn tödlich. In diesem Stadium der Untersuchung ist weder klar, woher die tödlichen Schüsse kamen, noch die genaue Chronologie der Ereignisse. Es scheint, dass der Mann von der Polizei verhaftet wurde und mit der Schrotflinte, die auf dem Beifahrersitz war und später beschlagnahmt wurde, die Polizei bedrohte. Die Polizei griff dann zu ihren Waffen. Die Schrotflinte hat Kaliber 12. Untersuchungen zeigten, dass sie zum Zeitpunkt der Festnahme geladen war, aber der Fahrer hatte nicht gefeuert. Eine Schachtel Munition gleichen Kalibers wurde auch auf dem Beifahrersitz des Fahrzeugs gefunden.

Russische Nummernschilder des Fahrzeugs waren gefälscht. Der Ford Mustang, der dem Opfer gehört, war erst im Kanton Waadt, dann bis Anfang September 2012 im Wallis registriert. Seitdem ist er nicht registriert, folglich nicht haftpflichtversichert.

Die Untersuchungen haben ergeben, dass der Mann im Kanton Genf und dann im Waadt wohnte, bevor er sich im wallisischen Leytron ab 20. Juni 2012 niederließ. Seine letzte Wohnung wurde gefunden. Als er an der Avenue du Casino in Montreux verhaftet wurde, war er im Besitz von mehr als CHF 25’000 -. Deren Herkunft ist noch unklar, scheint aber nicht kriminellen Ursprungs zu sein.

Schließlich wurde ermittelt, daß die waadtländische Gendarmerie den Mann wegen einer Geschwindigkeitsüberschreitung auf der  A9 bei Montreus am  31. August 2102 suchte, wo er mit 29 km h unterwegs oberhalb der erlaubten Grenze von 120 km/h unterwegs war.

Der „Riviera-Polizist“, der eine Schussverletzung erlitt, unterzog sich einer Operation am CHUV. Die Operation verlief gut, aber die Schulterverletzung wird von den Ärzten als ernst bezeichnet. Er konnte bereits von der Staatsanwaltschaft zur Sache vernommen werden.

Die Untersuchungen werden unter der Verantwortung von Herrn Eric Mermoud, zentraler Staatsanwaltschaft im Ministerium, geführt. Er leitet die Ermittlungen der Polizei-Inspektoren der waadtländischen Sicherheitsbehörden, um die genauen Umstände dieses Vorfalls zu ermitteln.

Hintergrund:

Am frühen Donnerstag Morgen hatte die Polizei ein Fahrzeug mit hoher Geschwindigkeit auf der Autobahn A9 verfolgt, das aus dem Wallis kam. Als der Raser in der Innenstadt von Montreux verhaftet werden soll, wurde er, der mit einer Schrotflinte bewaffnet war, getötet, nachdem Schüsse fielen. Ein Polizist der Riviera-Polizei verletzte sich an der Schulter.

Übersetzung von mgernhardt

Original-Pressemitteilung:

Vendredi 21 septembre 2012, les investigations menées par les enquêteurs de la Police de sûreté vaudoises, sous la direction du procureur du Ministère public central, ont permis d’établir plus précisément un certain nombre d’éléments.

L’homme mortellement blessé par la police à Montreux a été formellement identifié. Il s’agit bien d’un Suisse, âgé de 45 ans et domicilié à Leytron en Valais. Lors de l’interpellation de l’individu à l’avenue du Casino, neuf coups ont été tirés par les policiers et cinq projectiles ont atteint l’homme, le blessant mortellement. A ce stade de l’enquête, il n’est pas encore établi d’où provenaient les tirs létaux, ni la chronologie exacte des faits. Il apparaît que l’homme arrêté par la police a saisi le fusil de chasse qui se trouvait sur le siège passager avant et l’a pointé en direction des gendarmes. Les policiers ont alors fait usage de leurs armes. Le fusil de chasse est un calibre 12 à un coup et les investigations ont démontré qu’il était chargé au moment des faits mais que le conducteur n’a pas tiré. Une boîte de munitions de même calibre a également été retrouvée sur le siège passager du véhicule.

Les plaques d’immatriculation russes du véhicule sont fausses. La Ford Mustang, propriété de la victime, a été immatriculée dans le canton de Vaud puis en Valais jusqu’au début septembre 2012. Dès lors, elle n’était plus immatriculée, donc plus couverte par une assurance RC.

Les recherches ont permis d’établir que l’homme était domicilié dans le canton de Genève, puis dans le canton de Vaud avant de s’établir en Valais à Leytron le 20 juin 2012. Une perquisition a été effectuée à son dernier domicile. Lorsqu’il a été interpellé à l’avenue du Casino à Montreux, il était en possession de plus de CHF 25’000.-, dont la provenance n’a pas pu être déterminée pour l’instant mais ne semble, à priori, pas d’origine criminelle.

Enfin, il s’est avéré que la Gendarmerie vaudoise cherchait à identifier cet individu pour un excès de vitesse commis sur l’autoroute A9 à la hauteur de Montreux le 31 août 2102, où il roulait à 29 km/h au dessus de la limite fixée à 120 km/h.

L’agent de Police Riviera blessé par balle lors de l’intervention a subi une opération au CHUV. L’intervention chirurgicale s’est bien déroulée mais la blessure à une épaule est jugée sérieuse par le corps médical. Dans le cadre des investigations, il a pu être entendu par le procureur en charge de l’enquête.

Les investigations se poursuivent sous la responsabilité de M. Éric Mermoud, procureur au Ministère public central, qui dirige les investigations des inspecteurs de la police de sûreté vaudoise, tendant à établir précisément les circonstances de cet événement.

Rappel des faits

Tôt jeudi matin, des policiers avaient pris en chasse un véhicule circulant à très haute vitesse sur l’autoroute A9 en provenance du Valais. Interpellé au centre ville de Montreux, le conducteur qui était armé d’un fusil de chasse, avait été tué après que des coups de feu aient été tirés. Un policier de Police Riviera avait été blessé à une épaule.

Quelle: Communiqué de presse de la Police Cantonale Vaudoise vom 21.09.2012

Noch ein Artikel dazu:
http://www.blick.ch/news/schweiz/westschweiz/neun-schuesse-auf-mustang-raser-45-einer-traf-polizisten-id2040312.html

Allgemein Bedrohung Schweiz

Bex VD: Polizisten mit Waffe bedroht

Dienstag, 11.9.12, gegen 20:20 Uhr wurde die Polizei zu einem Einsatz gerufen, weil ein Mann mit blutenden Unterarmen mitten auf der Straße stand und sowohl verwirrt wirkte als auch den Verkehr störte.

Die Polizisten versuchten zuerst, mit ihm zu diskutieren, wurden aber wiederholt mit einer weißen Waffe bedroht. Schließlich setzten sie Pfefferspray ein und überwältigten den Mann. Er wurde hospitalisiert.

Quelle: PM der Police Cantonale Vaudoise vom 12.09.2012

Allgemein Schweiz Überfahren Verletzt

Trélex VD: Polizeibeamter absichtlich überfahren und schwer verletzt

Mercredi 16 novembre 2011, un gendarme vaudois a été grièvement blessé à Trélex, alors qu’il tentait d’arrêter un véhicule. Le conducteur n’a pas obtempéré à ses signes d’arrêt et l’a volontairement heurté. Il a été transporté en ambulance à l’hôpital. Suite aux recherches, un individu a été interpellé. Le procureur de service a ouvert une instruction pénale.

Mercredi 16 novembre 2011, dans la soirée, suite aux cambriolages qui se déroulent dans la région, deux patrouilles de la Police cantonale effectuaient un contrôle des occupants des véhicules sur la route principale Nyon – St-Cergue, au lieu dit la “ Main de Gingins“. Une petite voiture de marque française est arrivée et son conducteur a ralenti. Alors que le gendarme se trouvait sur le centre de la chaussée, lui faisant signe de s’arrêter, cet usager n’a pas obtempéré et a accéléré, renversant volontairement le policier et poursuivant rapidement sa route en direction de Nyon. Une patrouille a immédiatement pris en chasse le véhicule qui a effectué une embardée dans le giratoire de Migerendes. Un dispositif de recherches a été mis en place dans le secteur et un individu a été interpellé peu après. Il s’agit d’un ressortissant marocain de 24 ans.

Le gendarme blessé souffre de fractures aux deux jambes. Il s’agit d’un sergent de 59 ans incorporé dans la région Ouest. .

Cette intervention a nécessité l’appui d’une ambulance, d’une patrouille du Corps des gardes frontières (Cgfr), de 1 patrouille de la Police municipale de Nyon, de 3 patrouilles du Centre d’intervention régional (CIR) de Bursins et de 2 patrouilles du CIR Lausanne, ainsi que de 3 patrouilles canines des Cgfr et des Polices cantonales genevoise et vaudoise.

Le procureur de service a ouvert une instruction pénale, confiée aux inspecteurs de la Police de sûreté qui poursuivent les investigations.

Quelle: PM der Kantonspolizei Waadtland vom 17.11.2011

Hier ein Link zu einem deutschsprachigen Zeitungsartikel über den Vorfall.

lichen Dank an R.B. für die Zuarbeit!

Allgemein Angriff Bedrohung Schweiz Verletzt

Orbe VD: Polizisten mit kochendem Öl bespritzt – zwei davon verletzt

Am Dienstag, 23.8.11, kurz nach 10 Uhr, intervenierte eine Patrouille der Gendarmerie in der gemeinsamen Wohnung eines Ehepaar, wo der gewalttätige Mann seine Frau in der gemeinsamen Wohnung einsperrte. Kurz darauf ließ der Mann die Frau das Appartement verlassen. Der Mann verschanzte sich in der Wohnung. Als später weitere Polizisten eintrafen (ich vermute, eine Art Schweizer SEK), bespritzte er sie mit kochendem Öl. Zwei davon wurden verletzt. Im entstehenden Durcheinander gelang ihm die Flucht zu und mit seinem Auto. Die Kantonspolizei das Waadtlandes hat umfangreiche Fahndungsmaßnahmen eingeleitet.

Vom Rest nur kurz das Wichtigste:

Einer der Polizisten erlitt schwere Verbrennungen an Schulter und einem Schenkel, der andere erlitt Verbrennungen an einem Arm. Sie wurden im Hospital behandelt.

Hier die Original-PM:

Mardi 23 août 2011, peu après 10h00, une patrouille de la gendarmerie est intervenue au domicile d’un couple à Orbe suite à la séquestration d’une femme par son mari violent. Peu de temps après la femme a pu quitter l’appartement et l’homme s’est retranché dans son logement. Lors de l’arrivée des gendarmes du Détachement d’action rapide et de dissuasion (DARD), le mari les a aspergé d’huile bouillante en blessant deux d’entre eux et profitant de la confusion, il a réussi à prendre la fuite à bord de sa voiture. La Police cantonale vaudoise a mis en place un important dispositif de recherches.

Mardi 23 août 2011, vers 10h00, avisé par les services sociaux, une patrouille de trois gendarmes du poste d’Orbe s’est rendue au domicile d’un couple où l’épouse était séquestrée par son mari. Arrivée sur place, la patrouille est entrée en contact avec le mari, un Suisse de 25 ans, qui s’est montré agressif et a refusé de coopérer. Enfermé dans le logement, il a menacé de mort les policiers. Les gendarmes ont appelé du renfort et mis en place un périmètre de sécurité. A 10h50, le mari a laissé sortir son épouse de l’appartement et s’est enfermé à l’intérieur, refusant de se rendre. L’épouse, une Algérienne de 23 ans, a été prise en charge par les policiers qui ont enregistré sa déposition. Elle a été prise en charge par les services sociaux.

Un important dispositif policier a été mis en place avec l’engagement des gendarmes du DARD, ainsi qu’une ambulance. Vers 12h30, les spécialistes du DARD prenaient position dans la cage d’escalier de l’immeuble lorsque le mari est sorti de son appartement, au 2ème étage, et a projeté de l’huile bouillante sur les gendarmes en contre bas, blessant deux d’entre eux. Profitant de la confusion, l’auteur a pris la fuite par un velux donnant sur le toit, puis a rejoint l’immeuble voisin et est descendu dans la rue. Il a pris le volant de sa voiture, une BMW 330 i coupée noire plaques vaudoises. Repéré par un agent de police d’Orbe, il a foncé sur l’agent risquant de le renverser, puis a pris la fuite en direction de Montcherand.

Les deux gendarmes du DARD ont été pris en charge par deux ambulances et conduits au Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV). Le premier souffre de graves brûlures à l’épaule et à la cuisse, le deuxième est brûlé à un bras.

La Police cantonale vaudoise a mis en place un important dispositif de recherches dans la région d’Orbe, Ste Croix, Vallorbe avec l’engagement de 25 patrouilles et d’un hélicoptère de l’armée avec à bord deux policiers spécialisés dans les recherches héliportées. Le Corps des gardes frontière, la gendarmerie française et les polices cantonales neuchâteloise, fribourgeoise et genevoise ont été informés. En fin d’après-midi les recherches se poursuivent afin de retrouver l’auteur connu des services de police pour infractions à la Loi fédérale sur les stupéfiants. La police n’était pas intervenue auprès de ce couple avant ce jour.

Le procureur de service a ouvert une instruction judiciaire.

Quelle: PM der Kantonspolizei Waadtland vom 23.08.2011

Allgemein Angriff Beleidigung Bewerfen Sachbeschädigung Schweiz

Montreux (VD): Violences au Jazz festival – appel à témoins

Les nuits de vendredi à samedi, et de samedi à dimanche ont été la scène de violences contre les forces de l’ordre au Montreux Jazz festival 2011. Plusieurs blessés sont à déplorer, dont un relativement sérieusement, ainsi que des dégâts matériels.

Le périmètre du Montreux Jazz festival a été la scène d’émeutes pendant les nuits du week-end du vendredi 15 au dimanche 17 juillet 2011.

Lors des deux nuits le scénario a été similaire. Plusieurs groupes de festivaliers sous l’emprise de l’alcool s’en sont pris à des employés de la sécurité privée engagée au profit de la manifestation, puis aux policiers intervenant pour rétablir l’ordre. De nombreux badauds ont fini par former une foule d’environ 300 personnes, dont certaines ont commis des actes de violence contre les agents de la force publique, ainsi que des déprédations sur des véhicules.

Les policiers et agents de sécurité privée ont subi des jets d’objets tels que bouteilles pleines ou vides, néons, cailloux, chaises, pièces détachées de cycles, etc, ainsi que de nombreuses insultes. Plusieurs sont légèrement blessés. Un agent de sécurité privée a été blessé plus sérieusement à la tête et a dû être transporté à l’hôpital pour des soins et contrôles.

De nombreux dégâts ont également été causés à des véhicules à deux roues parqués à proximité.

11 personnes (dont deux mineurs) ont été interpellées dans la nuit de vendredi à samedi, et 10 dans celle de samedi à dimanche. Le procureur de service a été avisé et a ouvert une enquête contre les auteurs présumés de violences ou déprédations.

Les personnes susceptible de donner des renseignements sur les auteurs de déprédations ou de violences sont priées de contacter la police au n° 021 644 44 44, ou au poste de police le plus proche.

Ces événements ont nécessité l’intervention d’une septantaine de policiers, pour moitié de Police Riviera et de toutes les régions de la gendarmerie vaudoise, à qui les enquêtes pour déterminer les responsabilités des fauteurs de troubles ont été confiées. La gendarmerie a également pu compter sur l’appui du détachement judiciaire de la police de sûreté présent sur les lieux de la manifestation, et d’inspecteurs de cette corporation pour mener les investigations.

Quelle: PM der Kantonspolizei Waadtland vom 18.07.2011

Die Übersetzung kann man en gros in meinem Blogbeitrag in „Keine Gewalt gegen Polizisten“ dazu nachlesen. Vielleicht war ja jemand dort, der diesen Zeugenaufruf der Kantonspolizei Waadtland liest und sich dort dazu äußern kann und will.